ENCYCLOPEDIE --UNIVERSELLE---
DE--LA--
LANGUE -FRANCAISE

 




Pierre-Cécile Puvis de Chavannes (1824 - 1898)  "Pauvre pêcheur", peinture sur toile de 1881, illustrant un pêcheur au carrelet.
-Ableret




 
. ABLERET . n.m.



  Côte de Jade, Loire Atlantique


Apparu en 1317, le terme désigne "un filet pour attraper les ables" (Dictionnaire de l'ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, Frédéric Godefroy, 1880-1902), d'où son  autre nom : ablier.
Ces termes sont peu usités depuis longtemps. Déjà, au XIXe siècle, le Dictionnaire de la Marine de Willaumez (1820-1831) ne le mentionne pas mais lui préfère le terme de carrelet, le plus courant jusqu'aujourd'hui pour parler de ce type de filet, qu'on appelle parfois  calen (Languedoc, aussi tombe-lève, carra), carré
(anciennement caré), carreau ou encore échiquier, étiquet, furet ou venturon.

En France le carrelet est utilisé dans différentes régions,  tout particulièrement sur la côte Atlantique, de la Loire-Atlantique aux Charentes, dans l'estuaire de la Gironde, mais aussi dans les bassins de la Saône et du Rhône*  ou en Méditerranée, en particulier dans le Languedoc.

* On y pêche tout particulièrement l'alose feinte du Rhône (Alosa fallax rhodanensis), "poisson amphihalin anadrome potamotoque qui remonte les eaux fluviales pour s’y reproduire."

extrait de  : http://www.documentation.eaufrance.fr/entrepotsOAI/AERMC/R86/46.pdf


  Pêche au carrelet dans le Rhône

Le carrelet est installé soit au bord des plages (carrelet à pied), soit sur un ponton, qui offre l'avantage au pêcheur d'avoir un abri, ou encore sur un bateau (pêche embarquée, pêche en embarcation). En tête des espèces de poissons pêchées on trouve en tête l'esperlan, le mulet, l'alose.


Pêche au carrelet à pied, Royan, 1915


Le carrelet à pied est formé d'un ensemble de poulies avec une corde coulissant le long d'une perche (environ 3m). La corde monte ou descend le filet, une nappe de mailles en général de 2m sur 2 avec des mailles de 13 à 14 mm. Cette pêche à pied peut se pratiquer de manière simple avec un petit filet rond (moins d'un mètre carré) qu'on nomme balance.


Le carrelet à ponton (photo 2) peut être jusqu'à deux fois plus grand que le précédent, et son armement plus sophistiqué. Il est entouré d'un cadre rigide et le tout est mû par des élingues, des corde de levage qu'on utilise avec un treuil. Les mailles doivent être de 14 mm au minimum (selon les normes en vigueur, la pêche concernée étant réglementée et objet d'une autorisation). Le ponton est en général installé sur des pilotis, soit sur la berge soit dans dans la mer, et on y accède, selon son emplacement,  par des escaliers directement ou/et par une passerelle dotée d'un parapet. Sur ce ponton est construit un cabanon doté d'un certain confort, rarement pour dormir, mais plutôt pour partager un temps convivial avec amis ou famille, le temps d'un repas, par exemple, ou encore pour lire et profiter de la mer à l'abri des intempéries. Dans certaines régions on le nomme "pêcherie".

Duhamel du Monceau (1700-1782)
Traité Général des Pêches, planche VIII



On lira avec profit l'article que  Duhamel du Monceau (1700-1782)  consacre à ce sujet dans
Traité général des pesches et histoire des poissons qu'elles fournissent, tant pour la subsistance des hommes que pour plusieurs autres usages, qui ont rapport aux arts et au commerce  (1769-1782, chez Saillant et Nyon, Paris). Nous le reproduisons ici :
Section II, chapitre II, page 30
Section II, chapitre II, page 31
Section II, chapitre II, page 32
 Planche VIII

Texte et image extraits  de : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8626557g/f168.image.r=duhamel%20du%20monceau%20p%C3%AAches.langFR

(mots-clefs :  batelet, calen, carreau, carré, carrelet, échiquier, espars, hain (crochet d'une ligne de pêche) hunier, menuise [alevin pour appât], venturon)


"Au fait, que pêche-t-on au carrelet ?

D’abord le temps, qui s’écoule avec les goutelettes qui retombent quand on lève le filet. Le plus souvent, du bourrier, des marmous (méduses), des chancres (crabes) pour appâter les trulots, et puis tout un menu fretin qui ne vaut pas la peine d’être ramassé, des douzilles (tout nu), parfois une gatte (alose feinte) pleine d’arêtes et tout juste bonne pour le chat ! Avec plus de chance, des plies (carrelets), des anguilles et des meuilles (mulets), un congre pour la soupe. Bar et maigre sont les gros lots de cette loterie qu’est la pêche au carrelet.

Ajoutons à cela, parfois, des raies et des trembles (torpilles), des « concombres » (éperlans) et enfin, « aux vendanges » des crevettes. Il faut aussi parler des pêches miraculeuses qui restent dans les annales : les mulets qui emplissent le filet au point de le faire craquer, le maigre de 70 livres pêché en juin 1905 et qui mérita d’être tiré en carte postale, et le poisson scie qui, en deux coups de son outil, s’échappa en déchirant le filet où il s’était fait prendre, au printemps de 1940, dans le port de Royan."

source : http://www.c-royan.com/sports-loisirs/art-de-vivre/peche/la-remontee-du-filet/




Dans le monde



La pêche au carrelet fait partie d'un type de pêche pratiqué dans de nombreux endroits du monde, en particulier :


- en Italie, par exemple, où ils sont appelés padelloni, par exemple dans la province d' Emilie-Romagne (photo de gauche), ou encore dans le Latium, où on les nomme bilancioni (photo de droite)  :




- en Inde du sud, en particulier à Cochin, ce sont des "filets chinois", car ils auraient été apportés
entre 1420 et 1450 par le grand navigateur et explorateur chinois, l'amiral  Zheng He, dont l'historien américain Gavin Menzies  prétend même  qu'il aurait découvert l'Amérique avant Christophe Colomb !


Pêche au carrelet à Cochin (Inde, Etat du Kérala)

                  

Das Buch Der Welt (Le Livre du Monde) de l'allemand Carl Hoffmann (1802-1883), gravure intitulée Ostindische Fischer, Stuttgart, 1842-48


- en Thaïlande, en particulier dans la région de Pattalung :


En thaï,  le carrrelet s'appelle "Yo" (ยอ

- au Cambodge




Sources :

 
textes:
 
- CNRTL (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales)
  http://www.cnrtl.fr/etymologie/ableret
- http://saintgeorgesdedidonnehier.blogs.sudouest.fr/archives/category/liens-vers-des-sites/index-1.html/
- http://www.csp.ecologie.gouv.fr/BFPP/bfpp/Article/357_360/357p461.pdfp


illustrations :
 
 
- http://www.carrelets-charentais.com/SiteEcho/Editions/19.pdf (dessin)
- http://www.medoc-actif.eu/tradition/fr/peche.html
- http://xdphoto.canalblog.com/archives/2011/06/06/21330730.html (côte de jade)
- http://www.isoleeoliefreelance.com/india-sud-report.htm  (filet chinois)
- http://saintgeorgesdedidonnehier.blogs.sudouest.fr/archives/category/liens-vers-des-sites/index-1.html/(Royan)
- http://www.panoramio.com/photo/1938107 (italie)
- http://www.columbia.edu/itc/mealac/pritchett/00routesdata/1700_1799/malabar/cochin/cochin.html (gravure)
- http://www.flickr.com/photos/chongkin/7002443239/lightbox/ (thaïlande)
- http://michka.my.tripper-tips.com/photo/peche-au-carrelet-700-141748.jpg (cambodge)